Communauté de Communes des Marches de Lorraine

-

Le Mouzon et ses affluents

Le Mouzon

 
La Communauté de Commune se situe sur deux bassins versants, celui de la Meuse et celui de la Saône. Notre territoire compte de nombreux petits affluents communément appelés petits ruisseaux du fait du positionnement géographique en tête de bassin.
 
L’un des plus important cour d’eau est le Mouzon qui  chemine sur 63.5 Km vers la Meuse en parcourant 7 communes de l’ouest Vosgien en faisant une excursion dans 5 communes de Haute Marne avant de confluer dans la Meuse à Neufchâteau.
 
Aujourd’hui encore le lieu de sa source fait débat, en effet les avis sont partagés entre les Lamarchois et les Octoduriens (Martigny Les Bains). Mais il fallait trancher pour le référencer notamment sur les cartes. On trouve donc sur les cartes le Mouzon qui à son origine à Martigny Les Bains et le Petit Mouzon qui nous arrive de Lamarche pour ne faire plus qu’un sur le territoire de la commune de Villotte.
 
Le bassin versant total du Mouzon représente 415 km², ce qui lui permet de ne pas rougir lorsqu’il rejoint la Meuse car son débit moyen est légèrement supérieur à celui de la Meuse!
L’Anger et le Bani sont ses affluents.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La Communauté de Commune des Marches de Lorraine s’efforce sur le linéaire du Mouzon entre Martigny-les-Bains et Robécourt de poursuivre sa réhabilitation.
En effet, suite à de lourds travaux de recalibrage et de reprofilage réalisés sur une grande partie de son cours, dans les années 1950-1960 et 1980, le Mouzon a été fortement dégradé d’un point de vue hydrologique et paysager.
L’eau s’est écoulée et les temps ont changé, aujourd’hui nous sommes conscient que l’environnement naturel, par endroit remarquable, où s’écoule le Mouzon, représente un patrimoine riche qu’il est nécessaire de valoriser.
 
Pour cela avec différents partenaires (Agence de l’eau, EPAMA …) la Communauté de Communes œuvre pour sa réhabilitation en se donnant comme objectifs le rattrapage d’entretien sur la reconstitution de la ripisylve, le maintient d’une lame d’eau suffisante dans le lit mineur, valorisation du potentiel piscicole et atteinte d’un bon niveau de qualité de l’eau.
 
L’objectif aujourd’hui est également de faire connaître les cours d’eau et les moyens de les préserver. C’est ce qu’a permis l’opération, pour l’année scolaire 2010-2011 :
 

« Je parraine ma rivière dans les Vosges »

 
Cette opération est une coopération entre les écoles située dans le même bassin versant. Elle a pour but de valoriser un cours d’eau et de le faire parrainer par les élèves. A cela s’ajoute l’éducation des élèves au développement durable :
- Par l’observation d’un milieu attractif de l’environnement proche (la rivière), 
- Dans une démarche coopérative,
- Par des situations pluridisciplinaires où les élèves et les professeurs sont acteurs du projet.
 
Chaque élève est nommé au bout de ce parcours « parrain de sa rivière » : citoyen responsable de son environnement proche. 
 Ce sont les enseignants qui sont porteurs du projet qu’ils mettent en place dans leurs classes, tout en créant des liens avec les différents acteurs du territoire.
 
Ont donc participé à cette opération le collège Guillaume de Lamarche, le RPI Damblain – Blevaincourt et les écoles de Lamarche et Martigny-Les-Bains. 
 
En partenariat avec l’Agence de l’Eau Rhin Meuse, le Conseil général des Vosges et l’AAPPMA La Gaule, Mouzon, Meuse et Vair, les écoles ont sensibilisé les enfants) la préservation de l’eau et des milieux aquatiques. En plus des écoles du territoire, celles de Pompierre, Saint-Ouen les Parey, Circourt-sur-Mouzon et Rebeuville se sont associé au dispositif. 
 
L’épuration de l’eau, la faune aquatique et la géologie sont autant de thèmes qu’ont pu aborder les enfants tout au long de leur année scolaire.