Communauté de Communes des Marches de Lorraine

-

Parc Naturel Régional

Projet de Parc Naturel Régional
des Sources de Saône et Meuse

 

 

S’impliquer en faveur de la création d’un PNR, c’est avant tout défendre l’idée que notre territoire peut prétendre à une reconnaissance à grande échelle et mérite des moyens supplémentaires pour préserver ses qualités et concrétiser ses propres objectifs de développement.

 

 

Un territoire à revitaliser

 

Du fait de son isolement géographique et administratif, notre secteur dit des « Trois Provinces » connaît des difficultés économiques et une très faible densité de population.

Il bénéficie néanmoins d’une ressource impossible à délocaliser : la qualité de son patrimoine paysager, naturel et bâti.

A cet environnement, encore relativement bien préservé, s’ajoute un potentiel humain attaché à ses racines, à la défense de son identité et aux savoir-faire ancestraux dans les domaines du bois, du verre, de la pierre, de la vannerie...

Le label PNR se présente comme une solution pour apporter un dynamisme et une ambition à notre secteur à travers la préservation de ses richesses et leur mise en lumière.

 

Quelques chiffres :

  • 199 communes concernées
  • Une superficie de 2 365 km²
  • Environ 48 000 habitants
  • Une densité démographique faible : 20 habitants au km².

 

 

Qu’est-ce qu’un Parc Naturel Régional ?

 

Un PNR est un territoire labellisé pour la qualité et la fragilité de ses patrimoines naturel, culturel, paysager et humain.

Il a pour vocation de les préserver et de les valoriser en mettant en œuvre un projet de développement économique, social et territorial respectueux de l’environnement.

Une Charte du Parc, élaborée en concertation avec l’ensemble des acteurs locaux (collectivités, entreprises, filières, associations, habitants), détaille les orientations et actions du projet.

Elle amène ainsi le territoire à se fixer des objectifs ambitieux qui répondent à ses besoins et tiennent compte de ses spécificités.

Un PNR agit uniquement par l’incitation, le soutien à certaines actions et l’engagement contractuel volontaire.

 

 

Un PNR, ce n’est pas …

 

Un PNR n’est pas un Parc National.

Il ne dispose pas d’une police dédiée et ne comporte pas de réglementation spécifique.

La création d’un PNR ne signifiera pas la mise sous cloche du territoire. La chasse, la pêche et les activités humaines y seront autorisées, dans les mêmes conditions qu’auparavant.

Un PNR n’imposera pas aux agriculteurs de modifier leurs pratiques. La réglementation de leur profession sera identique, qu’ils soient à l’intérieur ou en dehors d’un PNR.

En revanche, celui-ci apportera des moyens supplémentaires à ceux qui veulent s’engager dans certaines actions.

Un PNR, ce n’est pas une couche administrative supplémentaire. C’est un réseau qui permet de dépasser le morcellement administratif, et d’en alléger les lourdeurs pour les porteurs de projets. Il ne peut être créé que s’il ne fait pas doublon avec les structures existantes.

 

 

51 PNR en France.

Pourquoi pas chez nous ?

 

Le label PNR est reconnu au niveau national et international.

Son obtention attirerait sur l’ensemble du territoire une clientèle nouvelle : visiteurs, touristes, randonneurs, à pied, à cheval, en vélo… Ceci profiterait aux « circuits courts », aux producteurs et agriculteurs locaux ainsi qu’aux commerçants, professionnels de l’hébergement et de la restauration.

Cette création procurerait un regain de fierté aux habitants et renforcerait leur identité commune.

Elle s’accompagnerait de la mise en place d’une structure pérenne nécessitant une maison du parc et l’emploi de 20 à 40 personnes dans plusieurs domaines de compétence.

Des techniciens spécialisés en urbanisme, agriculture, environnement, animation, communication... pourraient appuyer les porteurs de projets, communes, entreprises ou particuliers, dans leurs démarches : montage de dossiers ou d’actions concrètes, conseil, formation, aide à la communication, mise en réseau…

Un PNR est un organisme habilité à mobiliser certains fonds, notamment européens.

L’aspect le plus contraignant d’un PNR est que tous les documents et projets d’urbanisme doivent respecter les mesures inscrites dans la Charte. Mais celle-ci étant définie par les acteurs locaux, elle sera forcément cohérente avec les réalités du terrain.

 

 

Le déroulement du projet

 

L’étude d’opportunité actuellement en cours sera finalisée en 2016. Son but est d’analyser si le territoire présente les caractéristiques nécessaires pour prétendre au label.

Au regard des conclusions de cette étude, les régions décideront en 2016, de poursuivre ou non la procédure de création et d’engager la rédaction du projet de Charte.

Un délai de trois à quatre années minimum sera ensuite nécessaire pour obtenir la signature par le Premier Ministre du décret de création.

En cas de poursuite du processus, le périmètre pourra évoluer afin de constituer le territoire le plus cohérent possible sur les plans patrimonial, économique et identitaire.

 

 

La carte définitive du PNR sera constituée des communes qui signeront sa Charte. Chacune sera entièrement libre, tout au long des différentes étapes, de soutenir ou non ce projet.

 

 

Une volonté locale ... Une association

 

Ce projet de Parc Naturel Régional est porté depuis novembre 2009 par l’association « Aux Sources du Parc ».

Son Conseil d’Administration est composé d’habitants du secteur, issus de divers milieux professionnels, et ayant pour certains des responsabilités associatives ou politiques, notamment dans les communes, les Communautés de Communes ou les départements.

 

 

Adhésions

 

Rejoignez-nous, soutenez le projet de PNR des Sources de Saône et Meuse en adhérant à l’association « Aux Sources du Parc » !

Particuliers : 6 €

Entreprises, artisans, commerçants, exploitations agricoles, associations : 11 €

Communes : 30 €

 

Contacts, informations

 

Association "Aux Sources du Parc"

ZA Chéri Buisson, 88320 LAMARCHE

03 29 09 43 43, sourcesduparc@gmail.com

 

www.projet-pnr-sources-saone-meuse.fr

www.facebook.com/auxsourcesduparc